Immobilier Nîmes

En 2021, le marché de l’immobilier nîmois ne perd pas pied face à la crise sanitaire

D’un confinement à l’autre, c’est la vie de chaque Français qui a été bouleversée. Mais tant qu’à devoir rester enfermés à la maison, les Français se sont vite aperçus que mieux valait rester dans un « chez soi » douillet qui leur appartienne. La solution fut alors l’achat d’un nouveau bien immobilier, une maison ou un appartement à décorer selon leurs goûts propres. Et en ce sens, Nîmes est restée un lieu d’habitation de choix où un investissement immobilier ne sera pas considéré comme une dépense inutile. 


Un été 2020 vendeur
L’été 2020 a été le point de départ de l’envolée du marché de l’immobilier nîmois. Effectivement, les agences immobilières disent avoir passé des mois de grand dynamisme car les acquéreurs se sont montrés tout particulièrement assidus. En conséquence, en début d’année 2021, elles font montre d’une pénurie de maisons et d’appartements à vendre. 


Des acquéreurs de tout coin de la planète
Les Français ne sont pas les seuls à aimer vivre à Nîmes. Les acheteurs immobiliers viennent également de Belgique, de la Suisse, du Luxembourg et même de l’Allemagne. Et avec l’évolution technologique, les échanges entre agences immobilières et acheteurs peuvent se faire par courriers électroniques ou par téléphone. 


Les endroits les plus prisés par les acheteurs
Les étrangers affectionnent tout particulièrement les collines résidentielles de la ville. Ils peuvent ainsi profiter de l’air de campagne et de la proximité avec le centre-ville. Ce dernier reste également un lieu d’investissement privilégié par les acheteurs du fait de ses commodités. Ceux qui ne disposent que d’une petite bourse, de l’ordre de 250 000€, ne sont pas en reste car ils peuvent parfaitement investir dans une maison dotée d’un petit jardin dans les quartiers Beausoleil et Amoureux. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.