maison Alès

Acheter une maison à Alès

L’achat d’une maison à Alès profite de l’appétit des banques en ce début d’année !

Les voyants de la production de crédit sont au vert en ce début d’année… En effet, les conditions d’octroi s’assouplissent suite aux ajustements apportés par le HCSF fin décembre. Et avec un taux d’endettement fixé à 35 % maximum désormais et une marge de manœuvre de 20 %, les emprunteurs voient leur capacité d’emprunt augmenter de 6 % !

Vous souhaitez acheter une maison à Alès ? Ne vous fiez pas aux mauvaises nouvelles délivrées par la Banque de France qui vient de publier ses données sur la production de crédits à l’habitat du mois de janvier 2021.

Comme pressenti, en ce début d’année, le marché du crédit, et plus globalement de l’immobilier, a été moins dynamique que début 2020, comme en témoigne la baisse de 20 % de la production de crédits à l’habitat. Mais cela ne signifie rien…

Des banques en conquête de nouveaux clients, mais toujours prudentes

En ce début d’année, les banques veulent toutes capter de nouveaux clients et certaines élargissent davantage leurs cibles qu’en fin d’année 2020. Ainsi, certains établissements acceptent de nouveau de financer des emprunteurs avec des revenus plus faibles, d’autres les résidences secondaires ou dans une moindre mesure les investisseurs.

Certaines consentent aussi à financer 110 % de la valeur du bien (incluant les frais, donc sans apport personnel) à condition que les emprunteurs aient tout de même une épargne de précaution, mais qui ne sera pas nécessairement injectée dans le financement.

« Alors qu’en février 2020, certaines banques nous indiquaient avoir déjà réalisé plus d’un tiers de leurs objectifs de production de crédit, cette année, le moindre dynamisme du marché fait qu’au contraire les banques sont en phase de conquête de clientèle. C’est pourquoi, en janvier et février, beaucoup ont à nouveau baissé leurs taux de crédits immobiliers et légèrement assoupli leur critère d’octroi de crédit, tout en restant toutefois vigilantes sur les profils financés, compte tenu des incertitudes économiques. Mais les profils les plus sûrs sont actuellement très recherchés », analyse Julie Bachet, directrice générale de Vousfinancer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.