appartement immobilier

Si vous gagnez moins de 4 500€ / mois, ce sera plus difficile d’acheter un appartement à Alès !

Vous souhaitez acheter un appartement à Alès ? Même si le HCSF a assoupli ces conditions d’octroi de crédit, il n’est pas toujours facile d’obtenir un crédit immobilier …

Aujourd’hui, certes, le taux d’effort n’est plus limité qu’à 35 % pour une durée de prêt maximale fixée à 25 ans – heureusement un différé d’amortissement est désormais pris en compte dans une limite de 2 ans, pour intégrer des opérations immobilières spécifiques (ventes en l’état futur d’achèvement, contrats de construction de maisons individuelles, etc.) – mais le nombre de prêts accordés est en baisse !

 Ce que visent les banques ? 

Les ménages aisés ! Depuis mars, les établissements se livrent une offensive d’une intensité rare sur le marché de l’immobilier.

Les ménages dont les revenus nets sont supérieurs à 4 500 € / mois sont privilégiés par les banques, avec une volonté de certaines d’entre elles de rattraper leur retard à l’heure de boucler leur premier trimestre 2021. 

« Chez monemprunt.com, nous mesurons tous les jours les conséquences de ces limitations : impossible (ou presque) d’obtenir un financement pour quiconque dépassant cette barre des 35%, précise Arnaud Guilleux. Logiquement, les premiers impactés par cette mesure sont les primo-accédants. On estime ainsi que les profils qui gagnent moins de 4 500 euros ont 25% de chances en moins de se voir proposer un crédit immobilier. »

Dernier élément marquant à retenir : la durée moyenne d’emprunt a atteint 236 mois en mars, 231 mois sur le trimestre. La majorité des crédits s’établit désormais entre 20 et 25 ans.

Là encore, c’est une conséquence directe du blocage de l’endettement à 35%, qui se cumulent à une demande toujours forte dans l’immobilier et une relative stabilité des prix.


O.D. / MySweetProd © Adobe Stock

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.